Dans cet article, nous avons décidé de partager notre vision de l’intérêt de jeux type escape games lors d’un teambuilding ou d’un événement, et nous allons vous donner des pistes pour créer vos propres énigmes !

Pourquoi des énigmes ?

A travers le jeu d’énigme, en plus de fédérer et de créer des espaces de partage au sein de l’entreprise ou d’un groupe, les joueurs vont pouvoir tester et éprouver leur esprit d’équipe et leur communication.

Pour résoudre les énigmes, les joueurs vont devoir partager des informations, réfléchir à haute voix afin de partager leur raisonnement, s’astreindre à être le plus clair possible pour leurs partenaires de jeu et laisser la place à chacun, car la mise en commun des idées est primordiale !

Dans une entreprise, cela ouvrira des espaces de réflexion en débriefing. En plus, on peut introduire de nouvelles connaissances dans un jeu d’énigmes : les joueurs devront alors chercher l’information qui leur permettra d’aller au bout de la résolution. Cela peut être une bonne manière d’ouvrir les horizons de votre équipe, sans passer par une énième réunion !

Au sein d’un groupe pour un mariage ou un anniversaire, cela permet de briser la glace, créer des liens et générer des discussions, en fédérant autour d’un thème commun, comme les mariés ou un univers apprécié par le roi de la fête !

Comment faire ?

Voici ici quelques astuces pour bien construire une énigme.

  1. Définir votre public

Il est nécessaire de bien connaître le profil des joueurs.

Vous devez repérer leurs connaissances communes et leurs références partagées, pour que les énigmes reposent sur des éléments qu’ils connaissent tous.

Prenons l’exemple d’un public large « français lambda ». Vous pourrez alors faire référence à des connaissances générales : la date de la révolution française, « Au clair de la Lune », les 7 péchés capitaux, les pays d’Europe…

Si vous souhaitez introduire dans vos énigmes des informations inconnues des joueurs qu’ils doivent chercher sur internet, essayez de rendre cette recherche active, en évitant qu’elle soit rébarbative.

Cliquez ici pour ouvrir le coffre

Vous devez aussi vérifier si vos joueurs sont habitués à résoudre des énigmes. En fonction, il faudra plus ou moins les aiguiller, que ce soit dans la manière dont les énigmes sont construites ou par les indices que vous mettrez à disposition.

2. Structurer le jeu : le but du jeu, le déroulement des énigmes, le mode de jeu.

Clarifiez le but du jeu et faites en sorte que les joueurs obtiennent quelque chose à la fin : ouvrir une porte ou un coffre, trouver un mot de code, ou même finir toutes les énigmes en premier. Si vous parvenez à enrober le tout d’une couche de scénario, ça peut être un plus : désamorcer une bombe, démasquer le coupable ou trouver un trésor. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que chaque énigme doit rapporter quelque chose.

Dessinez la trame d’enchaînement de vos énigmes. Le plus simple pour commencer, c’est de créer un jeu linéaire (chaque énigme en débloque une nouvelle) mais le plus intéressant, surtout quand les joueurs sont nombreux, est de créer une arborescence (plusieurs énigmes combinées permettent d’en résoudre une autre). Cela favorise la répartition des rôles et la communication.

Vous devez aussi choisir le style de votre jeu : un jeu en coopération (toutes les équipes jouent ensemble dans un objectif commun), en compétition (chaque équipe joue contre les autres), ou un jeu qui mêle les deux (les équipes doivent s’entraider à certains moments mais seule une pourra gagner à la fin).

3. Choisir les mécanismes des énigmes

Voici ici quelques idées pour vous aider dans la création de vos énigmes :

  • Enigmes de décodage

Les énigmes de décodage sont les plus connues, elles sont faciles à créer : morse, code cochon, code césar… Cependant, assurez-vous que la méthode de décodage soit facilement trouvable et qu’il y ait des indices, pour éviter de devoir tester plusieurs façons de décoder un code jusqu’à tomber sur la bonne.

Cliquez ici pour résoudre l’énigme

  • Puzzles et casse-tête

Il s’agit d’énigmes fondées sur le principe de reconstitution d’un élément morcelés. Ça peut être une image, un texte, un mot, une phrase…

  • Jeux de lettres et de mots

On peut utiliser de nombreux jeux classiques pour y cacher des réponses : mots croisés, mots mêlés, charades, rébus…

  • Enigmes d’association ou de superposition

En utilisant deux éléments et en les mettant en relation, on obtient la réponse.

Cliquez ici pour résoudre l’énigme

  • Enigmes visuelles

Avec les énigmes d’observation, on va surtout faire appel à la concentration des joueurs. Par exemple, voir un élément caché dans une image, des indices cachés dans un texte ; des objets cachés dans un lieu.

  • Enigmes sémantiques et logiques

Cela peut être sous forme de devinettes, un chemin à suivre, un énoncé de déduction avec des informations à recouper (type cluedo), un jeu de déduction (type démineur ou picross)

4. Prévoir des indices

Le plus simple est de donner des indices en direct, en suivant le groupe. Vous pouvez également fonctionner par texto, les joueurs devront alors envoyer un message pour obtenir un indice.

Quelques conseils pour de bons indices :

  • Donner un indice n’est pas donner la réponse !
  • Pour donner des indices appropriés, utilisez ce que les joueurs ont déjà essayé ou ont déjà compris, quitte à leur demander où ils en sont.
  • Une bonne façon de donner des indices peut être de le faire sous forme de question, ainsi les joueurs auront la sensation d’avoir trouvé seuls. Par exemple, pour l’énigme des bonbons, au lieu de dire « Les couleurs en bas à droite correspondent aux couleurs des fruits », il vaut mieux dire « est-ce que les couleurs en bas à droite vous font penser à quelque chose ? »

5. Faire tester vos énigmes

Il est primordial de faire tester vos énigmes par plusieurs personnes au préalable, pour voir si c’est trop facile, trop dur, trop court, trop long, et avoir des avis.

Une bonne énigme, peu importe le niveau des joueurs, est une énigme qui ne laisse pas la place à l’interprétation, et dont la résolution semble logique une fois qu’on l’a trouvée. Si chaque groupe de testeurs trouve une solution cohérente mais qui n’est pas la bonne, c’est que votre énigme doit être retravaillée pour mieux guider les joueurs vers votre solution.

Par exemple, le test de l’énigme de Charlemagne, qui au départ n’indiquait pas « empereur d’occident », a révélé qu’il y avait trop de possibilités de réponses puisque Charlemagne a eu trois règnes différents !

A vous de jouer maintenant !

Et si la tâche vous semble trop ardue, n’hésitez pas à faire appel à nous ! Nous pouvons créer des jeux sur mesure pour vos événements et teambuildings.

Réponse aux énigmes :
Charlemagne : Les lettres REGNE sont soulignées, il fallait donc entrer dans le cadenas 800 814, ses dates de règne en tant qu’empereur d’occident.
La cassette : Il fallait utiliser le code K7 (cassette), c’est-à-dire remplacer l’alphabet par des chiffres avec comme point de départ K=7
Les bonbons : le code est le nombre de bonbons dans l’ordre des tâches de couleurs en bas à droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.